MA PRATIQUE CLINIQUE

MA PRATIQUE CLINIQUE

Ma pratique s'appuie sur une conception globale de l'humain et de son psychisme issue des théories psychanalytiques héritières de S. Freud. L'inconscient et la subjectivité sont ainsi au coeur de mon approche. Je vous propose une présentation brève de ce qui la fonde :


    P
RATIQUE CLINIQUE D'ORIENTATION PSYCHANALYTIQUE



La psychologie clinique et la psychanalyse se rejoignent dans une pratique au cas par cas au plus près, donc, de ce qui fait la particularité de chacun. Elles appréhendent la  subjectivité dans sa structuration (dès la naissance et tout au long de la vie), et dans son articulation avec un environnement social - l'humain étant étroitement lié aux autres, ceux qui étaient déjà là avant sa naissance, ceux qu'il croise tout au long de sa vie, voire ceux qui construisent l'Histoire de son temps.


UN LIEU ET UN TEMPS DE PAROLE


Cette pratique clinique  est essentiellement un dispositif de parole, visant une mise au travail du rapport à soi et aux autres, à ses impasses et ses souffrances, à l'environnement social, et aux situations et difficultés rencontrées... pour ouvrir la voie des  solutions  à la portée de chacun, aussi supportables pour la vie psychique que pour la vie sociale, et donc, un certain apaisement.


Avec les enfants, a fortiori  lorsqu'ils n'ont pas  accès au langage,  ce travail est facilité  à l'aide de jeux  et d'activités spécialisées.  Les séances s'organisent en collaboration avec l'adulte responsable qui l'accompagne.


Les séances sollicitées par les couples s'organisent ensemble pour un travail en commun, mais aussi  séparément, afin que chacun puisse disposer d'un espace  de parole


UN DISPOSITIF SOUPLE


Chaque rencontre est unique. C'est pourquoi le dispositif des séances (durée, fréquence, modalités) est souple et toujours adapté en fonction des besoins du travail.  Des séances régulières facilitent sa progression.       


Si le respect du Code de Déontologie des psychologues définit un cadre protégeant le public de certaines dérives se proclamant de la psychologie,  la réflexion vivante menée par le clinicien sur  ce qui se passe en séance est garante  d'une pratique soucieuse de son éthique .



EXPERIENCE DE LA RENCONTRE


Chaque clinicien a sa propre expérience.  Dans mon parcours j'ai déjà approché de nombreuses thématiques : psychopathologies et structuration psychique,   souffrance au travail, problématiques adolescentes, clinique de l'acte, violences conjugales, protection de l'enfance (de la toute petite enfance à l'adolescence) et de la famille (parentalité, monoparentalité), soins palliatifs, problématiques des aidants familiaux, symptôme et subjectivités contemporaines, parrainage d'enfants, etc...


Mais cette expérience, loin de m’enfermer dans une spécialité, m'a apportée  le meilleur atout de la clinique d'orientation psychanalytique : celui de rester toujours à l'écoute des singularités, ce qui permet d'envisager toutes les situations. Tout clinicien a d'ailleurs un principe de base : l'expérience de la rencontre clinique  enseigne (les savoirs acquis lors d'une formation déjà exigeante ne suffit pas, un savoir-faire et une mise au travail tant du patient que du clinicien sont tout aussi importants).



INSERTION DANS UN RESEAU PROFESSIONNEL


Contrairement aux apparences, la pratique clinique d'orientation psychanalytique est rarement le fait de professionnels exerçant de manière autonome et isolée. En effet, le professionnel est généralement inscrit dans un réseau d'échanges professionnels qui lui permet de réfléchir et d'éclairer sa pratique. Cela passe par un travail de supervision, une analyse personnelle, de la formation continue, la participation à des colloques, et une intégration dans un collège clinique (et/ou association de professionnels).